Quelques réflexions à propos de l’engagement définitif

par Marie Minh Châu

Avant 2007, je ne pensais pas que je deviendrai religieuse. Pendant toutes les années de ma formation initiale, je cherchais toujours : « mon identité est-elle d’être une religieuse de Notre Dame ? ». Lorsque je rencontrais des épreuves dues à mes limites et à mes faiblesses, je me faisais des soucis : pourrais-je vivre cette vocation ? Et parfois une idée me passait dans l'esprit : « je vais retourner en famille.»



Réfléchir et rédiger ma demande de faire mon engagement définitif fut l'occasion pour moi de faire une relecture de ma vie et du cheminement de ma vocation. Pendant deux semaines, j’ai dû discerner et prendre la décision finale. Finalement après 8 ans dans cette vocation, j’ai vraiment éprouvé que j’appartiens à cette congrégation. Maintenant, bien que connaissant mes faiblesses, mes limites, je réalise un peu plus le mystère de ma vocation : « Ce n’est pas toi qui M’a choisi, mais c’est Moi qui t’ai choisie » ( Jn 15,16). Ce choix du Seigneur me donne le courage de le suivre toute ma vie, avec amour et abandon à son amour.

 

J’ai éprouvé l’amour de Dieu, l’affection fraternelle, l’amour de ma famille, si proches et si chaleureux pendant toute la célébration eucharistique de mon engagement définitif. Quand j’étais agenouillée au pied de l’autel, écoutant nommer nos Saints Fondateurs dans la litanie des saints, mon cœur a frémi. Quand j’ai chanté le Suscipe, chant de l’engagement, et quand j’ai signé mon nom sur la feuille de profession, j’ai ressenti que je suis aimée. C’est le Seigneur qui m‘a donné la force de professer publiquement et qui m'a prise par la main pour signer ; à partir de maintenant, c’est Lui qui me guidera dans le cheminement de ma vocation ; il me donnera des personnes pour m’accompagner, m’aimer et me soutenir dans cette suite du Christ. A la fin de l’Eucharistie, avec émotion, nous avons remercié du fond du cœur notre famille, tous ceux et celles qui nous ont fait expérimenter que nous sommes aimées et qui nous ont acceptées telles que nous sommes. Un merci adressé aussi à la Congrégation, à toutes les sœurs qui nous ont aidées à découvrir notre personnalité, à reconnaitre la main de Dieu dans notre vie et à vivre heureuses dans notre vocation ; merci aussi à nos professeurs, ami(e)s, partenaires… la présence de chacun et chacune est un cadeau ; c'est comme la trace des pieds, de la main de Dieu pour me conduire et me faire expérimenter son amour et sa providence.
Pour moi, l’engagement définitif n’est qu’un départ pour une aventure avec des difficultés et de nouvelles épreuves, m’obligeant à plus de maturité pour accepter des responsabilités et de nouvelles missions ; c’est aussi une invitation à un engagement encore plus décisif et fidèle à ma vocation. Mais j’ai la certitude que quoi que je fasse « tu m’as saisi la main droite, tu me conduis selon tes vues » (Ps 73, 23) : le Seigneur me soutient et me garde dans ses bras.



Marie Minh Châu