LA JOIE DE LA TERRE – Joie et Lutte – Ivone Gebara – Brésil

LA JOIE DE LA TERRE – Joie et Lutte – Ivone Gebara – Brésil

Vers le chapitre 2020

Chères sœurs,

Sr. Chris m’a demandé d’écrire quelques lignes sur la relation entre la violence faite aux femmes et la « joie de la Terre ».
Je répondrai brièvement de forme indirecte et peut-être même contradictoire pour certaines personnes. En général on fait une distinction et même une séparation entre joie et souffrance, entre les animaux, les humains et la Terre, entre Dieu et toute la création. On oppose des êtres et on crée aussi des oppositions à l’intérieur de nous-mêmes.
Il faudrait maintenant voir le monde de façon interdépendante. Dans la tradition chrétienne, la persécution des prophètes et prophétesses, de Jésus et de ses disciples s’accompagne d’une joie qui inclut la Terre. Les chemins pour restaurer la justice sont pleins de violences et de multiples souffrances injustes et, en même temps, annoncent un avenir nouveau pour la Terre et ses habitants. Alors, aujourd’hui les manifestations des femmes partout dans le monde sont souffrance sur la Terre et de la Terre, mais aussi joie de commencer un nouveau moment dans l’histoire de l’humanité et de la Terre, moment où nous essayons de bâtir une nouvelle compréhension de notre humanité et des relations au niveau planétaire. La joie de la Terre symboliquement c’est le respect pour la vie de tous, de toutes en incluant les écosystèmes et les femmes.


Chris asked me to expand a bit on the link between violence against women as shown in the video that is my joy of the Earth. I’m going to answer briefly and in an indirect way which some people may find contradictory.
Joy and suffering generally speaking are seen as unrelated, distinct as too are animals, including humans, and the earth, God and the creation. We compare one human being to another and this also generates conflicts within ourselves. Today our way of seeing the world has to be one of interdependence. In the Christian tradition when prophets and prophetesses and Jesus and his disciples were persecuted the joy of the earth was present. The joy of understanding that the way to restore justice is not without violence and a great deal of unfair suffering but at the same time a new future is foreseen for the earth and its inhabitants.
Today the worldwide movement of women’s protests speak to the suffering they experience but they are also full of joy in the knowledge that a new era for humanity and the Earth is beginning. It’s a moment in which we try to build a new understanding of what being human means on a planetary scale. Symbolically, the joy of the Earth is the respect for life, all life, which includes women and the ecosystem.


Ivone Gebara – Brésil ivonegebara@gmail.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *