Le réseau des écoles au Vietnam

 

1-Localisation des écoles et des foyers d’étudiantes

reseau vn 001Diocèse Phat Diem : fraternité de Kim Son

Diocèse Ban Me Thuot : communauté de Dak Nong

Diocèse Da Lat : communauté de Da Teh  et de Da Lat

Diocèse Xuan Loc : communauté de Phuc Xa

Diocèse Saigon : 9 communautés : Regina Mundi, Vicariat, Scolasticat, Noviciat, Postulat, Aspirandat, Ai Linh, Dung Lac, Suong Mai.

Diocèse Long Xuyen : communauté de Thanh An et de Rach Gia

 

 

 

2-Les activités éducatives

LES FOYERS D’ÉTUDIANTES
  • Sai Gon : quatre foyers accueillent 61 étudiantes (Hồng Ân, Bình Minh, Dũng Lạc, Ánh Linh)

But : pourvoir un lieu sûr, commode et financièrement accessible, pour les étudiantes des provinces venant faire leurs études à HCM Ville ;  proposer une  formation aux valeurs humaines et spirituelles, avec le désir de les voir grandir en maturité, vertueuses et compétentes, avec une foi profonde.

Activités : Formation pour la vie communautaire et le partage des responsablités ; gestion des conflits ; gestion du temps, des biens et de l’argent. Récollections, retraites, partages spirituels. Formation humaine, aux valeurs de la vie, accompagnement, encouragement à participer aux chorales, à la catéchèse, aux réunions de jeunes, à l’aumônerie catholique. Organiser de visites et de soutien aux personnes dans la précarité.

reseau vn 002


  • Cần Thơ Le foyer de Thạnh An –

En 2009, nous, sœurs de la CND, sommes arrivées dans la région nommée Bassin du Mékong pour “faire une maison nouvelle” : le foyer de Thạnh An. Nous y accueillons des élèves du secondaire, habitantes des campagnes pauvres, venues pour suivre l’Ecole Secondaire publique. L’objectif est :

-  d’offrir à ces jeunes filles un milieu éducatif valable ; de les aider à grandir et à développer intégralement leur personnalité tant au niveau de la vie de foi qu’au niveau de la vie humaine. En même temps, les guider dans leurs études et les orientations professionnelles, préparant leur entrée à l’université ou leur entrée dans la vie, pour que par la suite, elles deviennent des femmes fortes, utiles à leur famille, à la société et à l’Eglise.

- contribuer à l’œuvre missionnaire sur place, spécialement dans le domaine de l’éducation de la foi, le discernement et la croissance de la vocation de chacune.

 

LES ÉCOLES

 LE JARDIN D’ENFANTS ‘SƯƠNG MAI’ ET L’ÉCOLE MATERNELLE ‘PHÚC XÁ

reseau vn 003Le Jardin d’enfants “Sương mai” existait déjà avant 1975, a suspendu ses activités après la chute de Saigon, et les a reprises en l’an 2000. Actuellement, nous avons 170 enfants (dont 70 autistes, de la tranche de 20 mois à 8 ans). Le personnel est au nombre de 42 au total, dont 3 sœurs de Notre-Dame.

L’Ecole “Phúc Xá” a été fondée en 1996 à Long Thành, district de la province de Đồng Nai. Actuellement, 8 sœurs la dirigent et y enseignent, avec la collaboration de 22 collègues, dans 10 classes, de 3 à 5 ans. Au total 370 enfants, dont 60 autistes.

Le but et l’esprit des deux écoles ont été, à l’origine, de prendre soin et d’éduquer des enfants du jardin d’enfants. Cependant, avec les difficultés du temps, les autistes augmentent en nombre. Certains ont fait des progrès et nos deux écoles ont gagné la confiance des parents. De telle sorte que l’école doit toujours investir davantage en locaux et pour la formation du personnel enseignant -secteur de l’éducation spécialisée-, pour aider les enfants autistes à s’intégrer au plus tôt à la communauté.

Prendre soin de l’éducation des enfants du Jardin d’enfants, particulièrement des autistes, nécessite beaucoup d’amour, de patience, d’optimisme et d’espérance. Nous souhaitons que toutes les sœurs de la CND s’unissent à notre action de grâces offerte au Seigneur, à la Vierge Marie, à nos Fondateurs, et prient avec nous, pour que Sương Mai et Phúc Xá restent fidèles à leur mission et au charisme de l’éducation de la Congrégation. 

 

L’ÉCOLE “VIỆT ANHLA COMMUNAUTÉ DE ĐẠ-TẺH

reseau vn 004 Đạ Tẻh est une région montagneuse située à 165 km de SàiGòn. Là, vivent des communautés ethniquement minoritaires. Elles appartiennent aux ethnies Châu Mạ, K’Ho, Tày, Nùng. Presque toutes vivent de la plantation d’arbres à cajous, des caféiers et de la cueillette des produits de la forêt... La presque totalité des enfants n’ont pas accès à une bonne éducation, arrêtent leur scolarité très tôt à cause de la pauvreté, de la famine et de la coutume du mariage précoce.

L’école primaire privée “Việt Anh” a été créée par le curé de la paroisse depuis 2012, et passée à la direction de la Congrégation depuis 2015. Elle a été conçue pour offrir aux enfants des minorités une scolarité gratuite et un milieu éducatif favorable à leur croissance - comparable à celle dont bénéficient les “Kinh” (Vietnamiens majoritaires).  

Depuis 2015, nous avons commencé là notre mission avec une petite communauté de 4 sœurs. Les élèves étaient au nombre d’environ 50 répartis dans 4 classes. Pour l’année scolaire 2019–2020, l’effectif a augmenté : plus de 105 enfants répartis dans 5 classes, et plus du tiers appartiennent aux minorités ethniques, en pension gratuite. Etre en classe avec les Kinh les aide à parler vietnamien plus couramment, et donc à assimiler plus aisément les leçons. Par ailleurs, ils bénéficient d’une formation humaine plus continue, un certain art de vivre qui leur donne plus d’assurance, une adaptation et une insertion plus avancée dans le milieu vietnamien Kinh.

Unique école primaire privée de toute la province de Lâm Đồng, dirigée par des religieuses catholiques, c’est un défi pour notre congrégation. Au bout de 3 ans de présence, nous sentons que nos méthodes et notre pédagogie est de mieux en mieux accueillie par la population locale.

Le soutien de nos bienfaiteurs, comme l’accompagnement des sœurs de la Congrégation, sont bien un appui solide sur lequel nous pouvons compter. A travers les difficultés du début, nous nous remettons en mémoire la tige d’avoine, le marteau et le berceau dans la vision de Mère Alix. Tout cela nous aide à croire fortement que ce que nous plantons aujourd’hui à Đạ Tẻh germera et ira en croissant, grâce à la sollicitude de Dieu.

reseau vn 005

 

L’ECOLE DU CŒUR ÁNH LINH

reseau vn 006L’école du cœur “Ánh Linh” a été fondée en 1990. En ce temps-là, elle était située sur un terrain marécageux très pauvre avec maux et fléaux sous-jacents... Une région peuplée d’enfants malheureux qui se font vendeurs de menus objets pour la subsistance de la famille, pour la plupart sans domicile, sans espoir d’aller à l’école. Dès le commencement, nous avons souhaité :

  • Donner à tous ces enfants et adolescents la chance d’être scolarisés, pour leur fournir un minimum de connaissances de base, un certain degré de culture, et les préparer à quelque métier.
  • Leur donner une formation humaine basée sur les cinq Vertus classiques pour la vie en société : Humanité – Loyauté – Savoir-vivre – Intelligence – Fidélité.
  • Offrir aux jeunes la chance de se former aux valeurs de la vie, pour se rendre utiles à la famille et à la société.

Pour cela, nous sommes prêtes à accueillir : tous les jeunes sans discrimination quant à la religion, avec ou sans domicile fixe, de familles pauvres sans possibilité de scolarisation, de familles d’immigrés, reconstituées…; des jeunes de la rue, sans famille ou orphelins, victimes de différents fléaux sociaux, des jeunes de 9, 10 ans n’ayant jamais eu la chance d’aller à l’école.

 

Actuellement, l’école compte 9 classes : tout le primaire et le 1er degré du secondaire, au total 240 élèves. A la fin du secondaire 1er degré, l’école les aide pour financer leurs études jusqu’au bac et l’université. Nous finançons aussi le goûter pour les enfants du primaire, et environ 100 élèves de familles plus démunies pour le déjeuner à l’école même, ainsi que pour l’uniforme, les livres et les cahiers…

En plus des études ordinaires, les enfants pratiquent différents travaux : activités de groupes, travail en équipe, lecture… Sont aussi organisées pour eux des classes sur l’éducation sexuelle, des séances d’orientation professionnelle, des activités para-scolaires (cuisine, judo, musique, anglais, camp de fin d’année …), des rencontres avec des volontaires venus d’autres écoles plus aisées, réjouissances aux fêtes traditionnelles… Par ailleurs, nous organisons des cours gratuits de couture (confection d’habits) pour personnes en difficulté cherchant à avoir un métier pour gagner leur vie.

reseau vn 007

Pendant presque 30 ans d’existence, l’École Ánh Linh a pu préparer bien des générations pour leur entrée dans la vie. Plusieurs ont obtenu leur diplôme professionnel post-univeristaire… Nous pouvons constater que ce que nous avions semé jadis dans le cœur de nos enfants ont produit leur fruit. Ils sont mûrs pour prendre des responsabilités dans la vie.

Nous sommes convaincues que Dieu “travaille toujours” pour réaliser son œuvre, et que c’est grâce à la générosité de beaucoup d’amis et d’anciennes élèves que nous pouvons remplir cette mission de “Le faire grandir”.

 

 

L’ÉDUCATION DE LA FOI

reseau vn 008   En plus de la formation humaine dispensée dans nos écoles primaires et secondaires comme dans les cours à l’université, nous participons aussi à la catéchèse et à la formation des catéchistes, à la chorale également, dans les 16 paroisses où nos communautés se sont insérées : Xóm Lách, Regina Mundi, Ba Thôn, Vô Nhiễm, Khánh Hội, Thuận Phát, Mẫu Tâm (Saigon); Thái Lạc (Long Thành); Thạnh An, Rạch Giá (Thạnh An); Don Bosco, Du Sinh (Đa Lạt); Đạ Nha ; Thiên Hoa, Hòa Thuận, Bon S’rê (Đak Nông).

 

La joie d’être engagées dans l’annonce de la Bonne Nouvelle se fonde sur l’invitation de Notre Dame adressée à Mère Alix: « Fais-Le grandir ». Nous sommes déterminées à faire grandir Notre Seigneur en terre du Vietnam comme dans le monde…

reseau vn 010

 

 

3-Une éducation intégrale pour tous

Au Viet Nam, les écoles d’Etat n’accueillent pas ou n’accompagnent pas les enfants autistes. 

A l’école Phuoc Xa, le jardin d’enfants accueille 32 enfants autistes soit 10% des élèves, dont une majorité de garçons. Ceux-ci sont intégrés dans les classes et peuvent bénéficier d’un accompagnement particulier de 45 minutes 3 à 4 fois par semaine par une des deux psychologues. Ils peuvent aussi se rendre dans la salle de silence et de recueillement, sous le regard du Christ « Bon Pasteur ».

Toutefois huit enfants plus lents à se développer et présentant des retards importants dans l’apprentissage de la lecture et de l’autonomie sont accueillis dans une classe spécifique. Certains ont plus de 6 ans et une pédagogie particulière est mise en œuvre pour leur permettre d’intégrer l’école élémentaire. L’un ou l’autre poursuivra sa scolarité à l’Ecole Ánh Linh (Alix).

Ici tout est réalisé pour permettre une éducation intégrale des enfants. On essaie d’apprendre à devenir autonome dès le plus jeune âge. Le projet éducatif est porté par toute l’équipe éducative quelle que soit la religion de chacun.

 

 

4-Formation des enseignants

SESSION D’EDUCATION ET DE PSYCHOLOGIE EN JUILLET 2018

reseau vn 011Les objectifs :

• Aider les religieuses et leurs collaborateurs(trices), éducateurs impliqués dans les écoles, les foyers d’étudiantes, les paroisses,

• Transmettre/partager l’esprit éducatif des Fondateurs de notre Congrégation,

• Former aux techniques nécessaires à la pratique de l’éducation : écouter et dialoguer de manière efficace, méthode de travail, de réflexion,

• Créer un réseau pour la mutualisation et le partage des expériences entre sœurs et collaborateurs(trices), entre tous ceux qui travaillent dans les œuvres de la Congrégation,

en Juillet 2018, la Vicairie du Vietnam a organisé une session-ressourcement en Psychologie Éducative. Y ont participé les sœurs de Notre-Dame, leurs Associés, les enseignants et collaborateurs(trices) de plusieurs œuvres de la Congrégation.

La session a duré 5 jours, avec comme sujets : Les valeurs de référence de la mission éducative selon l’esprit des Fondateurs de la Congrégation Notre-Dame; les techniques efficaces d’écoute et de dialogue; les méthodes de construction de la pensée pour les élèves et les étudiants. 

 

reseau vn 012

Au cours de cette session, les participants ont eu l’occasion d’acquérir de nouvelles connaissances, d’échanger leurs expériences d’enseignants dans différents milieux, à différents niveaux. C’était aussi une bonne occasion pour tous, venant de différentes régions, de lier amitié, de se confier mutuellement les préoccupations et les soucis rencontrés dans leur mission éducative. Participants et sœurs ont participé à la veillée de prière autour du thème “Suivre l’élan éducatif de la Congrégation Notre-Dame, pour grandir ensemble” ; un temps de silence pour méditer sur le sens de la vocation éducative à laquelle chacun est appelé en collaborant avec les religieuses de Notre-Dame. Après la session, chaque participant témoigne qu’il a acquis des connaissances et des techniques ; au-delà, il a « laissé son cœur s’ouvrir davantage à des relations nouvelles, se rendre plus sensible aux besoins de la mission éducative, en ce pays du Vietnam d’aujourd’hui ». 

 

 

 

 5-Paroles d'enseignants

Si je reste dans cette école, c’est parce que je me sens bien. Il existe un amour fraternel et une réelle solidarité entre les enseignants.
J’apprécie l’atmosphère très familiale. Je ne suis pas catholique mais je suis attachée à cette école.
J’aime les sourires des enfants et leurs progrès.
Je dois apprendre à maîtriser mes émotions car je pleure avec eux, mais j’aime aussi rire de leur réaction et partager leurs découvertes.
En tant que bouddhiste, ce que je vis avec les enfants au sein de l’école est en cohérence avec l’enseignement que j’ai reçu. Je suis utile à tous.
Ce qui a changé avec mon ancienne école, c’est que je suis payée par les sœurs et non par les parents. Cela permet de traiter de la même façon tous les enfants. Je transmets aux enfants tout ce que j’ai dans mon cœur. Nous formons une belle famille avec les collègues et les sœurs.