Reconstruction de la clôture
des écoles de la Cité

(Kolwezi)


Le long du mur d’enceinte effondré qui clôturait la parcelle des écoles de la Cité (Kolwezi)


Les sœurs de Belgique de la Congrégation Notre-Dame se sont installées à Kolwezi il y a près de 80 ans pour y construire et animer le vaste ensemble scolaire de Notre-Dame de Lumière, dans le centre-ville. Très vite, elles se sont emparées du sujet de l’éducation dans les banlieues plus déshéritées, et le site des écoles de la Cité Manika est né dès 1950. Le site a été bâti à l’écart des quartiers habités qui l’ont rejoint depuis lors, avec une forte densité, jusqu’à adosser maisons et sanitaires sur son mur d’enceinte ! Les écoles de la Cité comptent quatre établissements d’enseignement primaire (1 800 élèves) et le lycée technique Juhudi (700 élèves) encadrés par 102 enseignants et chefs d’établissement.
L’un des murs qui clôturent la parcelle s’est récemment effondré (photo) sur une longueur de 160 mètres. Construit en 1952 dans un sol sablonneux, il n’a pas résisté à la pression et l’humidité provenant des constructions voisines conjuguées aux fortes pluies de la saison dernière. Pour rendre une situation plus acceptable au voisinage et assurer la tranquillité des jeunes élèves, il faut reconstruire cette enceinte sur des fondations solides à créer.



Montant de l’appui demandé : 87 000 €