Brésil

Congregação de Nossa Senhora Cônegas de Santo Agostinho

 


Notre histoire...

En 1597, en Lorraine, pendant la nuit de Noël, Alix Le Clerc et 4 compagnes se consacrent à Dieu ; c’est la naissance de la Congrégation Notre-dame (Chanoinesses de Saint Augustin).

Soutenue pas Pierre Fourier, Curé de la paroisse de Mattaincourt, elles désirent faire “tout le bien possible”.

Au début du 20ème siècle, la Congrégation s’implante sur d’autres continents. En 1906, les soeurs Saint Victor, Saint Ignace, Marie Gabrielle, Germaine e Patricia, venues de Belgique affrontent une longue traversée de la “mer Océane” et fondent la première maison de la Congrégation à São Paulo/Brésil.

La Congrégation s’est développée, accueillant de jeunes femmes brésiliennes désireuses de continuer la mission d’Alix. Suivant le chemin ouvert par Pierre Fourier et Alix Le Clerc - “Etre utile à tous et ne nuire à personne”- les soeurs laisse jaillir la vie et la créativité ; aujourd’hui elles sont présentes dans divers états du pays : Amazonas (Manaus); Maranhão (Lago do Junco); Ceará (Juazeiro do Norte e Fortaleza); Paraíba (João Pessoa); Pernambuco (Recife); Brasília (District Fédéral); Goiás (Goiânia); São Paulo (Capital et Santos); Minas Gerais (Cambuí); Rio Grande do Sul (Porto Alegre et Erechim).
Après 100 ans de présence au Brésil, un nouveau projet est en réflexion : la création d’une communauté aux croisement de trois frontières : Brésil, Pérou et Colombie.

L’essentiel de ce qui nous anime : “Faire tout ce que le Christ nous dira”

Faire tout ce que Jésus nous dit : un idéal à la fois inatteignable et passionnant pour dynamiser une vie entière ; un défi pour celui ou celle qui cherche autre chose qu’une vie routinière et sans saveur ; celui ou celle qui désire vivre sa vie dans une dynamique toujours créative. Faire tout ce que Jésus nous dit, c’est le suivre dans cette quête pour grandir et faire grandir les autres, pour favoriser l’émergence d’un monde de relations fraternelles et justes, pour construire ici et maintenant le Règne de Dieu.

 


Où sommes-nous et avec qui ?

Au Brésil, les sœurs de Notre-Dame sont …

Impliquées dans le système scolaire :

les écoles publiques ou privées ; de la Congrégation ou d’autres congrégations ; depuis la maternelle jusqu’à la formation universitaire.

Engagées dans les centres d’activités éducatives et culturelles alternatives :

au sein de la congrégation ou d’autres institutions ; par exemple : l’Institut Sedes (Sao Paulo), le Centre Saint Augustin (Erechim), le CEEP/Paudalho, l’Equipe Itinérante (Amazonie), l’Association Educative “Livro em Roda”, et autres.

Investies dans de nombreux domaines :

Pastorale, dans les centre de formation religieuse, biblique et théologique ; dans les communautés éclésiales de base (CEB), dans les paroisses (catéchèse, liturgie, groupes de prières, équipes de pastorale et de coordination, accueil des pellerins).
Les soeurs sont également engagées dans les mouvement et organisation populaires, qui défendent les services publiques et les droits de l’hommes (Mouvement des sans terre, des sans toit). Elles interviennent dans le conseil, la production scientifique, littéraire ou artistique ; la santé ; l’accueil et la prière ; les activités de soutien dans les écoles, les prisons et autres institutions. Dans le cadre de la CRB (Conférence des religieux du Brésil), elles apportent leur compétence à l’organisation et l’animation de la Vie Religieuse.