France

La Congrégation Notre-Dame en France.

Sur les pas de Saint Pierre Fourier


9 Janvier 2017 - Fête d’ Alix Le Clerc à Mattaincourt


Bye bye Orly

Après cinq années à l’Accueil interreligieux de l’Aéroport d’Orly, je n’ai pas repris en septembre dernier la présence régulière que j’y assurais. Ce furent pour moi de belles années de découverte du monde de l’aéronautique, de cette ville particulière qu’est un aéroport. Il y a, bien sûr, les voyageurs qui, souvent surpris de voir ce petit bureau si différent des autres, bien visible dans le hall des arrivées de l’aérogare d’Orly-Ouest, s’y arrêtaient :

écoute, disponibilité, aide, voire accompagnement jusqu’au comptoir de leur compagnie aérienne – le stress, la peur de rater leur avion sont des attitudes fréquentes chez ceux qui voyagent peu et qui ne parlent pas français. Il y a aussi le personnel de l’aéroport ; certains sont très fidèles et les sujets abordés sont variés et approfondis. De plus, ils apprécient le silence relatif du lieu et le confort des fauteuils ; les douaniers-voisins de mon bureau devenaient des amis ; contacts fréquents avec la police et la gendarmerie, surtout ces dernières années. Nous étions toujours convoqués aux réunions qui traitaient de la sécurité dans les aérogares, surtout ces dernières années. Il est difficile de dire en peu de mots tout ce qui se passe dans ce bureau interreligieux :
« On ne voit bien qu’avec le cœur, l’Essentiel est invisible pour les yeux »
disait le Petit Prince d’Antoine de Saint Exupéry.

Il nous arrive cependant de le saisir en lisant quelques pages du cahier d’intentions de prières dans la chapelle de l’Aérogare Sud :

« A chaque voyage, je passe du tumulte à ce havre de paix et de recueillement »
« Merci à ceux qui animent et veillent sur ce lieu de silence »
« Ce jour, dans cette chapelle, j’ai retrouvé confiance »
« Protège mon voyage ; qu’il m’aide à découvrir d’autres civilisations et d’autres façons de voir les choses ».

Ces intentions sont priées à la Messe célébrée tous les jours à 12h , le dimanche à 11h.

Monseigneur Ravel, Evêque aux armées et Responsable des Aumôneries Catholiques des Aéroports de Paris (ADP) nous disait lors d’une réunion avec les Aumôneries d’Orly, Roissy, Le Bourget et « l’Association Notre Dame des Ailes » (Association de prière qui échappe aux limites des diocèses et des paroisses et qui en dehors des deux ou trois réunions annuelles ne communique que par internet) « ….On parlait de pionniers de l’Aviation… il se peut que sans le savoir, vous gardiez cette vocation d’ouvrir de nouvelles voies tant dans la communication avec Dieu que dans la communication entre les hommes croyants ».

Sr. Odile Brongniart


“Chercheurs de sens”

“Chercheurs de sens”, nous le sommes tous dans notre monde bousculé... et bousculant…
Trouver ou retrouver pour aujourd’hui des valeurs qui nous aident à vivre et à grandir ?
Une équipe de religieuses et de laïques vous propose de se rencontrer pour partager questions, recherches, expériences et moyens à se donner.

Vous êtes intéressé ? Prenez le temps de vous inscrire, soit par mail, soit en téléphonant à Sr.Ghislaine (cf. le tract d’invitation).

Une invitation à faire circuler autour de vous.




La période des fêtes

La période des fêtes est un temps favorable
pour prendre du recul
et regarder en avant avec confiance et humilité.

Nous n’accomplissons pendant notre vie
qu’une toute petite fraction
de cette magnifique entreprise
qu’est le projet de Dieu pour l’humanité…

… Nous plantons les graines qui pousseront un jour.

Nous arrosons des graines déjà plantées
sachant qu’elles contiennent une promesse d’avenir.
Nous posons des fondations qui seront développées
par d’autres bâtisseurs.
Nous apportons un levain qui produit des effets
bien au-delà de nos efforts …

… Ce que nous semons, ce que nous commençons,
ce que nous construisons,
est le matériau du présent et de l’avenir…
Nous sommes des serviteurs, pas des messies.
Nous sommes les prophètes d’un futur qui ne nous appartient pas
et qui dépend pourtant de notre travail et de nos efforts…

Mgr. Oscar Romero




Newsflash flash de St Etienne

Newsflash flash de St Etienne : " 200 personnes environ se sont rassemblées pour l’Eucharistie, afin d’entourer nos deux sœurs, Marie Patrick et Marie Martine, rendre grâce avec elles : 75 ans de présence de la Congrégation dans la ville et le Diocèse : une belle assistance composée d’anciennes élèves, de professeurs, d’amis anciens et nouveaux, de paroissiens, de sœurs du quartier et de sœurs de Notre-Dame.

Rendre grâce … les raisons sont nombreuses : l’origine de la présence de la Congrégation à St Etienne. En 1941, la guerre obligea les sœurs d’Alsace à fuir et à se retrouver « exilées » à St Etienne mais gardant toujours le même dynamisme éducatif et créant l’école « Notre-Dame d’Espérance », toujours présente sur le quartier, puis leur engagement dans la catéchèse, l’aumônerie, les enfants en difficulté …. Le Père Louis Tronchon, « vieil » ami de la Congrégation, a commenté dans son homélie l’Evangile de la Visitation soulignant que l’action des sœurs durant ces 75 ans n’a été qu’une grande « visite », dans le monde de l’enseignement, dans le monde de l’éducation « tant pauvres que riches », et dans le monde de la pastorale des jeunes et adultes.
« Joie des visitations
Joie des rencontres
Joie des accomplissements …”




Laudato Si

Merci à Sr. Myriam Péan pour ce bref aperçu d'une présentation de Laudato si par Dominique Lang, assomptionniste, le 27 avril 2016.
Introduction
L'écologie nous met face à un certain nombre de contradictions, d'incohérences par rapport à l'Evangile. Pour les écologistes, il faut sauver la planète, se convertir, s'allier, se rencontrer. Or ce sont des mots chrétiens employés par des incroyants pour la plupart ! Ils nous interpellent dans notre théologie de la Création. Nous avons mal interprété Genèse 1. Ce monde a été créé par Amour. Chaque créature a sa place. Donc, ce monde -là, ce désir de Dieu, tu ne pourras y toucher ! Cette créature est vivante, c'est le même mystère de la vie que la mienne. Nous faisons partie de « la maison commune ».
Créer, c'est se laisser vivre, se reposer de ce que j'ai fait. Le septième jour, Dieu dit : « J'ai fait tout ce que j'ai pu, à vous maintenant ! ».
La doctrine sociale de l'Eglise n'est pas inscrite dans du marbre. Au fur et à mesure des dé- couvertes scientifiques, des évolutions sociales, il faut la revoir.
La prise de conscience écologique a commencé avec Paul VI, (1971), puis Jean-Paul II et Benoît XVI. François dit : « On a réfléchi, maintenant on passe aux actes ! »

L'encyclique 18-06-2015
Pourquoi arrive-t-elle à ce moment ? François a été là pour rouvrir des vannes. Il pense en termes de processus. Ma responsabilité ? Préserver la création pour rendre grâces à Dieu. Le louer par la nature à travers nous (cf. les psaumes : « Vous les fontaines, bénissez le Seigneur... »).

Présentation des processus :
1ère étape : Emerveillez-vous : beauté de la dignité des êtres : incroyable, j'existe !
2ème étape : Soyez lucides. Des constats très impressionnants. Allez sur le terrain, écoutez les gens. Partout, on dit « Il y a un problème de pollution dans l'air, dans l'eau, des inégalités sociales, des problèmes d'urbanisation, etc... » c'est là que vous devez travailler.
3ème étape : Ne travaillez pas seul mais avec le Créateur. Si vous le lâchez, vous êtes perdus !
4ème étape : Un moteur a induit toutes les causes de la pollution : le paradigme
( modèle ) techno-économique. C'est grâce à lui qu'on est sorti des 2 guerres mondiales, jusqu'au 30 glorieuses. Mais, on n'a pas mis de frein et c'est l'emballement des systèmes qui détruit tout ! Si on veut annoncer la foi, il faut dénoncer ce qui détruit, ce qui est monstrueux. Comment je place mon argent ? Je regarde « la Bête » en face et j'apprends à vivre autrement. 5ème étape : Une écologie intégrale parce que tout est lié !
Respecter les relations, entre personnes, nations, continents. (Les pays les plus touchés sont les plus pauvres).
Respecter les biens culturels. Laisser chaque culture s'épanouir. Respecter les biens biologiques, la nature.
6ème étape : Ayons l'humilité de dialoguer avec les non-chrétiens, avec le monde. (Toute la 1ère partie de l'encyclique, s'adresse à tous les hommes de bonne volonté).

Conclusion
« N'en restez pas aux belles idées. Entrez dans le lieu de la Miséricorde. Si vous vous laissez toucher, vous ouvrez quelque chose en vous et vous bougez. Ce qui devient faisable en vous, c'est la conversion » . ( cf tout le dernier chapitre).