Luzia Vieira Neves

Sr. Paula Fávero

• 08/12/1929 + 08/03/2022

 

« Marie mère des marcheurs, aide-nous à marcher »…

 

Lors de la Journée internationale de la femme, Sr Paula, une femme grande et simple, nous a discrètement dit adieu. En fouillant ma mémoire, je me souviens des surprises qu’elle nous faisait quotidiennement lorsque nous nous rencontrions à Mairiporã pour la retraite annuelle des sœurs aînées. Elle se levait tôt et chaque matin, nous avions un souvenir surprise préparé avec amour et mis à la table du petit déjeuner. Parfois un chocolat, un chapelet, un mouchoir brodé, toujours pleins d’art et d’amour. Nous savions d’avance que ces gourmandises venaient d’elle et contrastaient avec sa forte stature et sa voix énergique lorsqu’elle donnait un avis.

Sœur Paula (Anna Fávero) est née dans la commune de Marcelino Ramos/RS le 8 décembre 1929, fête de l’Immaculée Conception. Elle devint très dévouée à Notre-Dame et à la prière du chapelet et, partout où elle allait, elle priait et distribuait des chapelets aux familles qu’elle rencontrait.

Elle est entré à la Congrégation en 1953 et a fait toute sa formation religieuse à São Paulo. Ensuite elle est retournée à Rio Grande do Sul où elle a travaillé pendant quelques années à Erexim, au Colégio Santo Agostinho et dans des écoles municipales réalisant de nombreuses activités éducatives et aussi dans la paroisse locale. Elle a notamment été enseignante de techniques agricoles à Erexim et Porto Alegre, guidant les enfants d’agriculteurs à planter différentes cultures de manière écologique. Dans la municipalité de Viamão, elle était le bras droit de Sr Marie Eve Collard lorsque le travail social a commencé à Branquinha, une périphérie pauvre où la « Sociedade Amigos da Infância » (SADI) s’était installée. Aujourd’hui cette Société est devenue L’Ecole Notre Dame de l’Espérance.

De 1995 à 1998, elle a vécu à São Paulo dans la communauté de Capão Bonito où elle s’est consacrée à la catéchèse paroissiale. Elle a également passée quelque temps à Ubatuba, puis est retourné à Rio Grande do Sul. Pendant cette période, elle reprend son travail à Branquinha et y vit trois jours par semaine là-bas, jusqu’à ce que ses forces s’affaiblissent, ce qui l’oblige à se rendre à la Casa São Pedro Fourier.

Sœur Paula nous laisse un témoignage de foi et d’espérance et un travail écologique unique. Partout où elle allait, elle semait les graines des arbres les plus divers et apprenait surtout aux enfants à prendre soin de la nature. Sa présence dans la Congrégation a ouvert des chemins d’engagement et d’amour pour la terre, à la lumière des enseignements de l’Évangile de Jésus.

Chère Paula, nous te gardons dans nos cœurs et nous remercions Dieu pour ta longue et précieuse vie parmi nous. Avec toi et Marie de Nazareth, nous poursuivons notre parcours dans les difficiles chemins de la vie.

Avec une immense affection et gratitude,

Ta sœur, Ivone Gebara

São Paulo, 16 Mars 2022.