Rencontre nationale des jeunes
à Trenčín

Dans la ville slovaque de Trenčín (« trentchi:n »), en Slovaquie, a eu lieu la rencontre nationale de la jeunesse slovaque, du 28 au 31 juillet 2022, considérée comme la préparation aux Journées Mondiales de la Jeunesse qui se tiendront à Lisbonne en 2023.

 

rencontre jeunes

 

Rencontre nationale des jeunes à Trenčín

Dans la ville slovaque de Trenčín (« trentchi:n »), en Slovaquie, a eu lieu la rencontre nationale de la jeunesse slovaque, du 28 au 31 juillet 2022, considérée comme la préparation aux Journées Mondiales de la Jeunesse qui se tiendront à Lisbonne en 2023.

La devise de la réunion était la citation « Marie se mit en route et se rendit avec empressement.. » (Luc 1, 39).

Un peu plus de 2 000 jeunes se sont rassemblés, logeant dans des dortoirs, des gymnases et des écoles. Les jeunes, ainsi que leurs évêques, des prêtres et des religieux.ses, ont passé ensemble 4 jours bénis – un temps de silence, de prière, mais aussi d’activités créatives.

Après la cérémonie et la messe d’ouverture, il y a eu un temps de prière appelé NUIT/POUVOIR DE LA PRIÈRE (un jeu des mots en slovaque : Noc/Moc modlitby).

Les jeunes pouvaient choisir entre différents types d’adoration qui étaient symboliquement placés sur les 7 montagnes bibliques – dans 7 églises de la ville.

Le deuxième jour a commencé par une prière avec les évêques. Chaque évêque a rencontré les jeunes de son diocèse pour un programme matinal qui consistait en une prière, une catéchèse et un échange. À midi, tout le monde a assisté à la Divine Liturgie grecque catholique. L’après-midi, les jeunes ont participé aux activités d’engagement et de créativité. Ils ont eu des dizaines d’occasions d’explorer et de montrer leurs talents, de s’épanouir dans la créativité, de prêter main forte ou de donner un peu de leur cœur dans divers endroits de la ville : aider les personnes âgées, parler aux prêtres, peindre les cadres d’escalade dans le jardin d’enfants, rencontrer le conseil municipal, rencontrer les responsables de la ville, la police, nettoyer les alentours de l’église, parler aux personnes du centre d’accueil des SDF…

Le programme de la soirée s’est à nouveau déroulé dans la salle de sport, avec la prière du chemin de croix, inspirée par des méditations sur ce que Jésus a pu vivre alors qu’il parcourait le chemin de croix.

Samedi, après la prière commune, la matinée a été consacrée à une catéchèse présentant aux jeunes les héros slovaques de la foi : la bienheureuse Zdenka Schelingová, le serviteur de Dieu l’évêque Ján Vojtaššák et le laïc persécuté Silvester Krčméry. Elle s’est achevée par une messe. L’après-midi, ce fut l’EXPO des vocations, et la soirée une adoration commune, dans l’esprit du Magnificat – sur le chemin de la vie avec Marie, qui nous conduit au Christ Eucharistie.

Le dernier jour de la rencontre, nous nous sommes réveillés sous la pluie  mais cela ne nous a pas découragés : nous nous sommes dirigés vers le lieu de pèlerinage – Skalka près de Trenčín, célèbre par les ermites bénédictins St. Andrei-Svorad et St. Beňadik du 11e siècle – où a eu lieu la messe finale et l’envoi des jeunes. Ces quatre jours ont été un moment béni pour les évêques, prêtres, nous les consacré(e)s, mais aussi pour les milliers de jeunes qui cherchent leur place dans l’Église.

pélégrinage jusquau lieu de la messe PhotoPeter Marek
pélégrinage jusquau lieu de la messe II PhotoPeter Marek
pélégrinage jusquau lieu de la messe III PhotoPeter Marek
pélégrinage jusquau lieu de la messe IV

Pélégrinage jusqu’au lieu de la messe


messe denvoi II PhotoPeter Marek
messe denvoi II PhotoTomas Feco
messe denvoi PhotoPeter Marek
messe denvoi PhotoTomas Feco

Messe d’envoi

 

Sr. Lucia Kováčová

 

L’EXPO de la vie consacrée dans le cadre de la Rencontre Nationale des Jeunes 2022

Samedi 30 juillet 2022, lors de la rencontre nationale des jeunes à Trenčín (« trentchi:n »), il était possible de rencontrer des personnes consacrées appartenant à des communautés religieuses travaillant en Slovaquie et à l’étranger.

Une cinquantaine de communautés religieuses étaient présentes sur les places de Trenčín (30 communautés religieuses féminines, 15 communautés religieuses masculines, 4 autres formes de vie consacrées, 2 séminaires de prêtres et 10 organisations dites ‘pro-life’ et ‘pro-famille’) par leurs ‘tentes’, décorées par les images des fondateurs, les phrases inspiratrices et différents matériels à distribuer. L’EXPO a permis de communiquer aux jeunes un contact vivant avec les différents charismes de l’Église et de les encourager dans leur recherche de la volonté de Dieu. L’intuition de cette rencontre est venue des Journées Mondiales de la Jeunesse de Toronto en 2002, où, pour la première fois, ce type de rencontre préparatoire a eu lieu. En Slovaquie, c’est en 2013 que l’EXPO des vocations s’est tenue pour la première fois à Ružomberok.

lieu de lExpo à Trencin PhotoTomas Feco

 

flashmob lExpo PhotoPetr Polansky

Flashmob l’Expo Photo

avec fr. Faustin congrégation des consolateurs

avec fr. Faustin, congrégation des consolateurs

la jeunesse à lExpo PhotoTomas Feco

La jeunesse à l’Expo Photo

les animations à lExpo PhotoPetr Polansky

Les animations à l’Expo Photo

 

La coordination de l’EXPO des Vocations a été confiée pour la quatrième fois à la Conférence des Supérieurs Religieux (CVRPS). L’ensemble de l’événement s’appelait « Les Sommets », c’est-à-dire l’escalade des différentes montagnes bibliques. Une catéchèse distincte accompagnait chaque sommet au cours des mois précédents, comme préparation. Car le cheminement vers le Seigneur est un voyage qui consiste à gravir de nombreuses « montagnes »…

décoration de notre stand
CND à lExpo PhotoPeter Marek
décoration de notre stand III
décoration stand

Notre stand

 

Notre Congrégation a participé à cet événement. Pendant les trois heures d’exposition, un grand nombre de jeunes, ainsi que des aînés, se sont arrêtés à notre stand et ont exploré la mission et le charisme de nos Fondateurs en nous posant les questions ou prenant des livrets, des marqueurs ou des stickers. Pour ceux qui sont passés, nous leur avons proposé une ‘aide’ à l’ascension vers les « Sommets » sous la forme d’une tâche dérivée d’un texte spécifique de l’Écriture Sainte. L’activité a séduit de nombreuses personnes.

Sr. Majka Filová, vicaire de Slovaquie

 

Témoignage

Betka et Ria sa ex formatrice Lors de mon séjour d’été en Slovaquie, j’ai eu l’occasion de participer, pour la première fois, à une partie de la rencontre des jeunes catholiques slovaques. Je ne vis pas dans mon pays depuis 2002, donc cela a été une expérience intéressante pour moi.

L’Expo de la vie consacrée a rassemblé une cinquantaine de congrégations religieuses. Toutes les religieuses en habit – ce qu’au Brésil ou en France je ne vois pas beaucoup – m’ont fait faire ce constat : l’habit, une réalité qu’on discute encore, est là aujourd’hui encore parce que pendant 40 ans de communisme, des femmes courageuses (parfois plus que des hommes !) ont bravé des internements forcés dans des châteaux abandonnés, se sont retirées de la société pour vivre cachées, ont enduré des persécutions politiques. Sans prétention de recherche de promotions ecclésiales, elles n’ont jamais retiré l’habit, symbole de résistance et de la fidélité.

Et je me demande : quelle reconnaissance ont ces femmes aujourd’hui ? Quelle est leur place et leur parole dans l’Eglise slovaque aujourd’hui ? Quelles sont les possibilités de formation de qualité, d’études théologiques, sociologiques ou anthropologiques et leur insertion dans la société ? Quand j’ouvre « Prions en Eglise », il y a des réflexions, des méditations, des analyses bibliques pour les lectures du jour, faites par des femmes : une religieuse, une bibliste, une professeure… Au Brésil, les femmes laïques président les célébrations de la Parole ou partagent les réflexions bibliques dans les groupes populaires, ou sont professeurs de théologie, ou font partie de commissions paroissiales, diocésaines… Je crois que l’église slovaque a aussi des femmes capables ! A quel point sont-elles reconnues et invitées à participer à des réflexions théologiques ?

Après la messe de clôture, célébrée par l’évêque auxiliaire du diocèse de Nitra était très bien, j’ai eu la chance de pouvoir parler avec lui : en me présentant, je l’ai remercié pour son homélie dans laquelle j’avais apprécié qu’il n’y ait pas de moralisme, de condamnation, de menace, mais plutôt une terminologie ‘ joyeuse, qui porte la vie’, donne de l’espérance, le goût de ‘construire le Royaume de Dieu’, d’ ‘être disciple de Jésus de Nazareth’. Il m’a remercié en disant qu’il voulait vraiment faire passer le message de l’espérance et du sens de vie.

La nouvelle génération nous pousse pour les réflexions et les défis nouveaux et c’est à nous de les accueillir, de les entendre, de les déchiffrer dans la lumière des signes des temps du XXIe siècle.

Sr. Betka Matusová

 

 

les jeunes visitent notre stand IILes jeunes visitent notre stand
les jeunes visitent notre stand II…et encore une jeune !
les jeunes nous visitentLes jeunes nous visitent